Sa-cha

Prendre soin de soi en hiver en prenant soin de ses plantes

Les plantes et les hommes sont connectés. Comme j’aime à le dire, notre rythme et le leur sont intimement liés. Dans vos maisons, sans vos soins elles périssent, mais en retour, elles transforment vos foyers et vous permettent de réinventer votre relation à l’espace et au temps. La relation que vous tissez avec elles est une relation d’interdépendance. Une de celles dont on rêve tous au quotidien. Sans contrepartie et sans masque.

À l’approche de l’hiver, cette relation s’exprime jour après jour à qui prend le temps de regarder. J’aimerais donc, au fil des lignes qui vont suivre, vous offrir un voyage particulier. J’aimerais vous proposer d’observer et comprendre cette relation d’interdépendance. Mais pas uniquement. Je voudrais aussi vous montrer comment les plantes prennent soin de vous et vous invitent à prendre soin d’elles durant cette période hivernale. Ce qui, en cette année 2020 marquée par la limitation des relations humaines, prend tout son sens.

En observant mes enfants et mes parents (qui ne sont plus tout jeunes) interagir, j’ai constaté que la crise sanitaire ne vous avait pas seulement invité à vous éloigner les uns des autres, mais qu’elle avait aussi entravé nos relations de corps. Nous ne nous touchons presque plus, nous nous prenons moins dans les bras, nous nous embrassons moins les uns les autres. Une distance s’installe. Distance qui, je l’espère sincèrement, ne marquera pas les relations sur le long terme…
Alors, pour résister à ce mode de relation, je vous propose de partager, observer, toucher la nature qui habite votre maison. Une relation qui ne peut vous être interdite ou retirée !

En lisant cet article, j’espère vous ouvrir les portes de cette incroyable relation qui vous lie à la nature. Finalement, ne sommes-nous pas des plantes qui parlent et dansent ? 😉

Plan de l'article

Comment les plantes prennent-elles soin de vous en hiver ?

Et oui, les plantes, dans leur incroyable silence, prennent soin de vous… J’avais déjà évoqué cette idée dans mon article sur le rythme jour-nuit que les plantes vous invitent à réinterroger. Les plantes sont sages, elles connaissent leur rythme, ne résistent pas, ne luttent pas et acceptent de s’abandonner pleinement à la pause hivernale…

Alors, comment les plantes prennent-elles soin de vous en hiver ? Comment vous permettent-elles de transformer cette saison en une opportunité de vous ressourcer et de vous reconnecter à l’essentiel ?

En vous rappelant que le repos & la baisse d'énergie font partie du cycle de la vie

À l’arrivée de l’hiver, les plantes entrent en dormance. Elles cessent de pousser, restreignent leur besoin en eau et se préparent à affronter l’hiver. Après une période d’incroyable fertilité où elles ont mobilisé toute leur énergie de vie, elles s’arrêtent. Cette période de pause leur permet de se ressourcer et de se préparer à l’après, quand le soleil, la luminosité et les températures leur permettront de jouir pleinement des jours qui passent.

Oui, elles vous rappellent à votre besoin de vous poser et de vous reposer. Certes, vous ne grandissez pas tous au rythme des plantes durant l’été (ce serait drôle non ?) et oui, vos cheveux ne tombent pas durant l’automne,mais ne ressentez-vous pas la même énergie de vie au printemps et en été que ces chères plantes ?

Durant l’été, votre durée de sommeil diminue, mais pas votre énergie. Votre corps s’abreuve des rayons du soleil. Votre peau s’en délecte. La luminosité vous apporte engouement et joie de vivre. Bref, vous vous sentez plein de vie.

Alors, apprenez des plantes et offrez-vous une période de repos, de calme et de pause durant les mois d’hiver. N’exigez pas de vous-même de maintenir à flot votre énergie de vie. Prenez le temps de faire, ralentissez le rythme et laissez-vous aller à cette période d’hibernation si vitale à votre équilibre. Passez en mode cocooning et rappelez-vous lorsque vous serez tenté d’exiger de vous-même un rythme toujours plus grand, que le repos & la baisse d’énergie font partie du cycle de la vie…

En vous rappelant que vous avez besoin de soin et d’attention

Vous le verrez dans la deuxième partie de cet article où je vous conseille sur les soins à prodiguer à vos plantes d’intérieur à l’approche de l’hiver que ces gestes sont autant de rappels à votre propre besoin.
L’hiver met la nature intérieure à rude épreuve. La chaleur sèche des maisons et des appartements, le manque de soleil et les maladies, plus prégnantes durant cette période, fragilisent les plantes.
Elles ont besoin de soins. Elles ont besoin que vous preniez du temps pour leur permettre de traverser cette saison sans que cela ne les fatigue ou les affaiblisse de trop.
Et si ces soins n’interviennent pas, sans doute s’en sortiront-elles à l’arrivée du printemps, mais elles seront fatiguées et fragiles. Et cet état créera un risque pour elles plus tard.
Cela ne vous rappelle rien ?
Oui, il est tout aussi important de prendre soin de vous en hiver. Il est nécessaire de vous hydrater la peau parce qu’elle tire plus, il est important d’adapter votre rythme à celui du soleil, il est essentiel de vous ressourcer. Vous allez aussi tout faire pour résister aux maladies de l’hiver. Et si elles s’imposent à vous, il faudra alors trouver un moyen de vous soigner. Comme les plantes, nous sommes tous plus à risque en hiver et comme elles, nous avons besoin de soins et d’attention

En vous offrant un cocon cosy, chaleureux et plein d’énergie où passer l’hiver

L’hiver arrive avec son lot de chocolats chauds, de plaids, de soirée à la maison, de week-end en intérieur. La maison devient un espace ressource où vous allez prendre soin de vous et cocooner à votre manière.
Les plantes contribuent pleinement à ce besoin de vous ressourcer en vous offrant un espace vivant, esthétique et créatif. Elles amènent le dehors dedans !
En leur présence vous pouvez continuer à nourrir votre relation au vivant et à la terre même si durant quelques mois elle est mise à rude épreuve. Si vous vivez en ville, elles vous offrent la possibilité de profiter d’un jardin intérieur, comme une fenêtre ouverte sur l’extérieur.
Elles sont là lorsque vous poussez la porte, et vous accueillent de leur présence silencieuse.

Vue du salon sur mon espace de travail le soir.
Une vision propice au ressourcement une fois la nuit tombée…
(photo Clémentine Palud)

En vous permettant de revenir à l’essentiel

En vous rappelant à votre besoin de calme et de ressourcement, en vous permettant d’éviter le piège du toujours plus vite et toujours plus d’énergie, en vous éveillant à la notion de soin liée à la période de l’hiver et en faisant de votre maison un cocon vert, les plantes vous permettent de revenir à ce qui est essentiel. L’écoute, l’attention, le respect de son rythme, l’interdépendance entre la nature et les hommes.

J’apprécie particulièrement leur manière silencieuse et imperceptible de m’inviter à réinventer ma relation au monde et à moi-même… Je mesure ma chance et leur en suis sincèrement reconnaissante.

Comment pouvez-vous prendre soin de vos plantes d’intérieur en hiver ?

L’hiver est une période difficile pour les plantes d’intérieur. Elles ont donc pleinement besoin d’attention et de soin pour traverser ces quelques mois. Il va y avoir la phase de préparation et la phase de soins réguliers. Je vous invite à faire de ces rituels un moment privilégié de votre relation aux plantes. C’est une magnifique opportunité pour prendre le temps de les observer et apprendre à les connaître.

Limiter les arrosages

Les plantes en hiver ont un besoin en eau très réduit. Du coup, il va falloir prendre en compte cela au risque de faire pourrir les racines qui ne vont pas “digérer” le trop d’eau que vous leur donnez.
En premier lieu, retenez de les arroser le matin et non le soir ! En effet, la nuit elles “dorment” et les racines ne se remettront au travail qu’une fois le matin arrivé. Cela signifie que l’eau apportée le soir stagne et ne sera pas absorbée par les racines. Cela augmente le risque du pourrissement des racines qui serait fatal à la plante. Donc, arrosage le matin !

Quant au rythme d’arrosage, il n’y a malheureusement pas de règle absolue, mais il y a des incontournables.
Pas d’arrosage si la terre est humide.
Ne laissez pas d’eau dans les soucoupes en hiver, sauf si le pot n’est pas en contact avec elle (cf. paragraphe sur l’hygrométrie).
Laissez, si possible, l’eau reposer 24h dans la pièce avant de vous en servir. L’eau sera ainsi à température ambiante et les plantes ne subiront pas de choc thermique.

Faites-vous confiance sur l’arrosage. Observez la plante pour noter des signes de manque d’eau : feuilles recroquevillées, plante qui s’affaisse ou terreau qui se décolle des parois du pot. Si vous constatez l’un de ces phénomènes alors il est temps d’arroser ! Mais en général vous pouvez diminuer la quantité d’arrosage de moitié par rapport à l’été.

Nettoyer les feuilles

J’aime beaucoup ce moment. Il est une véritable occasion d’observer sa plante et de voir si elle ne subit pas une attaque de minuscules parasites ou autre ! C’est aussi une opportunité de voir si elle change et de découvrir des choses que l’on ne remarque pas au quotidien !
Ce n’est pas bien différent de notre relation les uns aux autres. On oublie parfois de se regarder et on ne prend pas toujours le temps de se voir… Alors, profitez de ce besoin de votre plante pour vous arrêter et la regarder !
En le faisant, vous remarquerez certainement que la poussière s’est accumulée sur les feuilles de vos plantes. Or, lorsque cela se produit, la photosynthèse essentielle à la croissance des plantes est entravée.

La plante a besoin de lumière pour produire la photosynthèse, qui permet aux feuilles de capter et de stocker la lumière sous forme d’énergie. Autrement dit, sans lumière elles n’ont pas assez d’énergie et finissent par dépérir.

Il est donc nécessaire de nettoyer les feuilles pour que les rayons du soleil puissent à nouveau atteindre les centres réactionnels de vos plantes. Cela est d’autant plus important en hiver, quand la luminosité est moins importante et que les plantes sont fragilisées.

Un truc que faisait ma grand-mère, elle nettoyait ses plantes avec de l’eau mélangée avec du lait ! Cela a pour effet de rendre les feuilles plus brillantes et les plantes sont très heureuses.

Vous pouvez les nettoyer avec un morceau d’essuie-tout humidifié, une éponge propre ou un pinceau.

Avec ma fille nous adorons ce rituel. Toutes les deux assises autour de la plante avec nos pots d’eau, nous nettoyons les feuilles ensemble. C’est un moment que j’aime beaucoup ! Je le vis comme un rituel de coloriage. Plus il y a de feuilles et plus la déconnexion se fait !

Les protéger du froid

Sachez-le, les plantes d’intérieur craignent beaucoup les courants d’air et le froid. Mais vraiment.
Du coup il faut essayer de les déplacer si elles sont près d’une porte que vous ouvrez régulièrement ou près d’une fenêtre. Essayez aussi de les éloigner des vitres, car ces dernières sont très froides une fois l’hiver installé.

J’ai fait l’expérience de ce phénomène il y a à peine 15 jours… J’ai un magnifique Philodendron verrucosum que j’aime beaucoup. C’est une plante tropicale fragile et quelque peu rare. Je l’avais posée temporairement près de la baie vitrée qui donne sur le jardin, sachant qu’il fallait la mettre ailleurs rapidement. Mais j’ai un peu oublié…

Toutes les nuits je baissais les rideaux métalliques de la fenêtre que je laissais, quant à elle partiellement ouverte pour aérer….Il aura fallu à peine une semaine pour que j’observe les feuilles de mon philodendron jaunir et s’affaisser. Le verdict est tombé, elle avait subi des chocs de température et des courants d’air qui auraient pu lui être fatals si je n’étais pas intervenue rapidement… Je l’ai donc déplacée et depuis essaye de l’aider à se requinquer…

C’est important de regarder comment vous avez disposé vos plantes et de faire, si besoin, les changements nécessaires. Une occasion de repenser la décoration végétale de votre chez vous !
Pour ce qui est de la température, l’idéal est entre 18° et 20°…

Astuce : vous pouvez favoriser l’entraide en regroupant plusieurs plantes dans un même endroit ce qui leur permettra de créer entre elles un microclimat !

Et pour finir, gérer leur hygrométrie

Nous avons la peau plus sèche durant l’hiver et avons plus besoin de l’hydrater. C’est exactement pareil pour les plantes ! Les environnements avec chauffage de nos intérieurs détériorent les conditions d’humidité dans lesquelles elles se trouvent. Or leur besoin est élevé. Sans cette humidité, elles risquent de subir des attaques de parasites et autres minuscules animaux qui vont sauter sur l’occasion pour proliférer.

Il est donc essentiel de leur apporter de l’humidité…

Vous pouvez poser les plantes sur un lit de billes d’argile (sans que les racines trempent dans l’eau) en maintenant toujours 1 centimètre d’eau. L’eau ainsi présente permettra de maintenir un univers humide pour vos plantes. Et dans l’hypothèse où vous avez regroupé vos plantes et les posez sur des lits de billes, cela ne sera que renforcé !

Et si vous avez une mini jungle intérieure, il y a toujours la possibilité d’avoir un petit humidificateur d’air. C’est génial pour elles et pas mal pour vous aussi ! Pour ma part j’en ai installé un cette année au pied de mon bureau qui est une véritable petite jungle intérieure…

Mise en œuvre : offrez-vous une séance de nettoyage des feuilles…

Je trouve que ce rituel est une merveilleuse occasion de marquer l’arrivée de l’hiver. Pour soi, comme pour les plantes. La meilleure façon de les y préparer en prenant du temps en leur compagnie. Pour ma part, quand je le fais, je prépare tous mes petits ustensiles (éponge, essuie-tout, pinceau à poil doux et saladier plein d’eau) et m’assois à côté de la plante. Là, je prends les feuilles une par une pour les délester de la poussière. Croyez-moi, je leur fais du bien autant qu’à moi. Je vous le dis c’est comme faire un puzzle ou du coloriage. Le temps s’arrête et on est là, avec la plante, tout simplement. Quelquefois ma fille m’accompagne et cela fait de ce moment un très beau moment de partage. En faisant cela, vous allez avoir tout le loisir d’observer votre plante. Vous allez apprendre à la connaître. Et en la reposant à sa place, vous ressentirez un sentiment de bien-être. Votre plante est prête pour traverser l’hiver avec vous… Ce rituel est simple et ne demande aucune expertise. Je vous invite donc à vous adonner à ce moment de pur plaisir en planifiant une séance de dépoussiérage végétal !

Conclusion

J’espère, à travers ces quelques lignes, vous avoir permis de comprendre comment prendre soin de vos plantes à l’arrivée de l’hiver, mais aussi comment apprendre d’elles pour prendre soin de vous.

Cette relation d’interdépendance qui existe entre elles est nous est quelque chose d’incroyable. Il y a tellement à en apprendre. Je me suis beaucoup intéressée à la relation et à la communication entre les plantes d’intérieur et les hommes et vais d’ailleurs vous écrire un article sur le sujet, car c’est quelque chose qui change à tout jamais la façon de les regarder.

D’ici là, je vous souhaite un merveilleux hiver fait de calme, de pause, de soins et de moments privilégiés avec vos plantes. J’espère que votre cocon végétal vous permettra de vous ressourcer pendant ces quelques mois de ralenti.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Vous voulez transformer votre lieu de vie en un cocon végétal où le temps cesse sa frénétique course pour se poser à vos côtés. Mon travail est de vous aider à y parvenir en créant un paysage intérieur au service de votre slow life.

Catégories

Les derniers articles

Abonnement à la lettre de Sa-cha

Pour découvrir les nouveaux articles et les dates d’ouverture du magasin éphémère.

Nos réseaux sociaux

À explorer...

Les plantes et vous

Interview de Stéphanie Ailloud “Les plantes et vous”

J’ai rencontré Stéphanie à un moment charnière de ma vie. Une de ces étapes où il est essentiel de trouver l’espace mental & intérieur pour prendre les bonnes décisions. Je ne pense pas que je serais parvenue à le faire sans son aide, sa générosité et sa capacité à faire jaillir ce que je gardais au fond de moi.

Lire la suite »

Discutons...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sa-cha_magasin_ephemere

Les pépites végétales

Plus qu’une newsletter, une invitation à la rencontre !